Innovation, sur le front d’une agriculture compétitive et durable

Inventer l’agriculture qui contribuera à l’alimentation et aux énergies vertes de demain, avec l’impact environnemental le plus réduit possible, est l’un des objectifs clés de la politique d’innovation et de R&D de Dijon Céréales.

A travers son service technique Damier Vert,  la plateforme agro-environnementale Artémis, mais aussi plus récemment l’accélérateur d’innovation agricole français Agronov,  le groupe Dijon Céréales investit des axes d’innovation autour de la nécessaire performance économique et environnementale des exploitations mais aussi la qualité des matières premières destinées aux filières.

Avec aujourd’hui l’appui de l’union régionale Alliance BFC, Dijon Céréales apporte sa contribution pour répondre aux grands enjeux environnementaux et sociétaux :

Préserver la ressource en eau

Dijon Céréales est investie aux côtés de ses adhérents pour favoriser des systèmes d’agriculture permettant la réduction des intrants agricoles : agriculture de précision, agriculture de conservation des sols, agriculture biologique…
Le service technique Damier Vert collabore activement sur des projets de protection des zones de captage et la qualité de l’eau, en Haute-Marne avec l’Agence RMC et la Chambre d’Agriculture de Haute-Marne mais aussi dans l’Yonne avec la DDT 89 et l’Agence Seine-Normandie.
L’objectif, à travers l’utilisation des outils informatiques et matériels de l’agriculture de précision, ou encore de la mise en place des pratiques de semis directs et de couverts végétaux, est de comparer systèmes innovants et systèmes classiques vis-à-vis des fuites potentielles d’intrants vers les nappes.

Lutter contre le changement climatique

Les sols agricoles sont un réservoir de carbone essentiel pour le climat. Ils stockent, sous forme de matières organiques, deux à trois fois plus de carbone que l’atmosphère. A travers des expérimentations menées dans le cadre de la plateforme agro-environnementale Artemis depuis 10 ans, Dijon Céréales se penche sur l’écosystème des sols afin de développer cette capacité de stockage.

La sélection variétale des céréales et la recherche d’itinéraires techniques adaptées sont également inscrits au chapitre de l’adaptation au réchauffement climatique. Dijon Céréales s’est engagé dans le projet EAUPTIC labellisé par Vitagora et porté par le groupe Roullier. Ce programme de recherche vise à apporter des solutions (outils de diagnostic, engrais ou biostimulants préventifs…) face aux stress hydriques modérés et répétés des plantes, un facteur de perte de rendement agricole.

Préserver la biodiversité

L’agriculture façonne le territoire et entretient des liens étroits avec la biodiversité. En retour, la biodiversité rend service à la production agricole : le rendement et la qualité des productions sont étroitement liés à la fertilité des sols et à la pollinisation, ou encore au contrôle de ravageurs des cultures. La qualité des paysages profite à l’ensemble de la collectivité.

Dijon Céréales est activement impliquée dans des actions autour de la préservation de l’écosystème de la vie des sols (Club Agroécos, plateforme Artemis), elle collabore avec des apiculteurs dans le cadre du club Atout Miel,  

 

 

Contribuer à l’alimentation d’aujourd’hui et de demain

L’agriculture est à la base de notre alimentation. Les productions de nos adhérents, matières premières céréalières et oléoprotéagineuses de qualité, sont inscrites dans des cahiers des charges rigoureux avec une traçabilité de l’ensemble des interventions réalisées sur les cultures.
Dans nos silos, ces céréales vont être suivies avec soin par nos équipes avant la livraison à nos clients meuniers, malheurs, triturateurs, spécialiste de l’alimentation animale aussi. C’est toute une filière qui s’incarne à travers le travail conjoint des agriculteurs et de leur coopérative.
En lien avec l’Alliance BFC, nous travaillons aussi activement à l’alimentation humaine du futur, à travers notamment la production de protéines issues de soja de France garantis non OGM. 

AVEC VITAGORA, L’INNOVATION DU CHAMP À L’ASSIETTE

Créé en 2005, Vitagora est le pôle de compétitivité agroalimentaire des régions Bourgogne-Franche-Comté et Île-de-France. Sa mission : faire de l’innovation un levier de croissance sur les marchés alimentaires à haute valeur ajoutée, en France et à l’international ! Dijon Céréales a été des entreprises qui ont contribué à la fondation du pôle qui, en retour, lui a apporté une ouverture vers le monde de la recherche publique et privée et vers d’autres secteurs économiques. De ce partenariat sont nés (et continuent de naître) de nombreux projets et réalisations, dont l’emblématique pain G-Nutrition, un pain brioché, complément nutritionnel destiné à lutter contre la dénutrition des seniors, désormais remboursé par la Sécurité Sociale. La plateforme agro-environnementale Artemis a également vu le jour dans le giron du pôle, impliquant la production agricole dans la qualité du produit attendu par le consommateur.

DES DRONES, DES ROBOTS ET DES DONNEES 

La technologie de pointe a fait une entrée remarquée en agriculture au cours de ses 15 dernières années. De nombreux outils d’aide à la décision viennent appuyer l’agriculteur pour intervenir au bon moment ou avec précision. Les drones, le satellite et la télédétection, les capteurs embarqués, le machinisme connecté qui permet en retour de valoriser les données collectées (la data) font bien partie du paysage.

Dijon Céréales contribue à la vulgarisation de ces techniques auprès de ses adhérents. La coopérative s’intéresse même, depuis 2017, à la robotisation des interventions au champ en partenariat avec la société Naïo (Toulouse). Le robot désherbeur Dino, propulsé par l’énergie électrique, est encore à l’état de prototype expérimental en grandes cultures, mais il pourra sans doute remplacer un jour des interventions en tracteur et éviter des désherbages chimiques.