DECOLLOGNE : NICOT FAIT SON ENTRÉE AU CAPITAL AUX CÔTÉS DES COOPS

Le moulin Decollogne d’Aiserey

Les coopératives de Bourgogne Franche-Comté (Dijon Céréales, Bourgogne du Sud, Terre Comtoise, et Interval), en accord avec la société Nicot Meunerie, ont décidé de donner un nouvel élan au moulin Decollogne d’Aiserey, spécialisé dans les farines à base de blés et de céréales biologiques.

« Ce moulin est un outil structurant pour la filière bio régionale, nous souhaitions optimiser son fonctionnement et poursuivre son développement, en nous appuyant sur un acteur reconnu de la meunerie dans notre région », explique Marc Patriat, président de Dijon Céréales et de l’Alliance BFC.

A la suite d’une augmentation de capital de 2 millions d’euros et d’un aménagement des statuts, Jean-Philippe Nicot, Président de Nicot Meunerie, a pris la présidence et assure la Direction Générale de la nouvelle entité depuis le 1er janvier 2020.


Jean-Philippe NICOT

Les coopératives se répartissent 51% du capital, Nicot Meunerie montant à 49%.

L’activité du meunier de Chagny (71) rayonne en Bourgogne Franche-Comté, Auvergne Rhône-Alpes et région PACA, apportera à Decollogne Aiserey ses compétences en matière d’achat de blé, de gestion de la qualité et du process de mouture, mais aussi en matière de développement commercial auprès de tous les segments de clientèles : boulangeries artisanales spécialisées, GMS, industries utilisatrices et revendeurs.

Des investissements seront aussi réalisés à Aiserey pour augmenter la capacité de stockage de blés, l’aménagement du laboratoire, la conduite des analyses à réception et pour améliorer la productivité.